Navigation – Plan du site
Prix IASPM-branche francophone d'Europe

La Monte Young vs The Velvet, Minimalisme vs Punk, savant vs populaire : constructions et déconstructions postmodernes

La Monte Young vs. The Velvet: Minimalism vs. Punk, Art vs. Pop: Postmodern Constructions and Deconstructions
Christophe Levaux
p. 101-121

Résumés

La théorie postmoderne a récemment pu pointer l'effondrement de la frontière séparant les cultures savante et populaire. Le Minimalisme et La Monte Young d’une part, le punk et le Velvet Underground d'autre part ont souvent servi d’illustrations de ce nouvel ordre des choses où le dialogue entre des univers autrefois antagonistes s’ouvre enfin. Young, pourtant, n’a pas toujours été un compositeur « savant », et le Velvet Underground n’a été considéré comme un groupe « punk » qu’après sa séparation. C’est en effet au fil de reconstructions opérées par la critique et par la musicologie que ceux-ci ont été cloisonnés au sein d'univers en apparence hermétiques. Et c’est au fil de reconstructions récentes, celles notamment de la « musicologie postmoderne », que ceux-ci ont été réunis sous une même bannière. La confrontation de Young et du Velvet Underground, du minimalisme et du punk dans la littérature critique et musicologique fait ici l'objet d’une investigation portant sur le rôle assumé par celles-ci dans la construction des histoires et des genres respectifs. Cette confrontation plaide en faveur d’une réintroduction des idéologies et des politiques musicologiques dans l’histoire de la musique elle-même.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Exclusions I : Young’s blues
Exclusions II : The Velvet Underground, le punk et l’avant-garde musicale
Inclusions : des sémiotiques qui s’opposent ou se rejoignent
Au delà d’une culture de la répétition

Aperçu du début du texte

Prix annuel 2014 jeune chercheur IASPM branche francophone d'Europe 

La tentation serait forte, à lire les nombreux commentaires portant sur les interactions entre le Theatre of Eternal Music et le Velvet Underground, d’y déceler parmi les premiers signes de la « synthèse [postmoderne] des styles classique et populaires » (Jameson, 1991 : 1) qui allait, dira-t-on par la suite, marquer de son empreinte une bonne partie de la production artistique du dernier tiers du xxe siècle. Il est en effet aujourd’hui courant de lire que John Cale, transfuge du Theatre of Eternal Music de La Monte Young, aurait introduit au milieu des années 1960 et par l’entremise du Velvet Underground, les graines de l’esthétique minimaliste dans le punk en voie de construction. Ce mélange se serait concrétisé en 1967 dans The Velvet Underground and Nico que le Rolling Stone classera parmi les « albums de rock les plus influents de tous les temps ». Pour sa part, La Monte Young se serait vu attribuer, dans la no...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christophe Levaux, « La Monte Young vs The Velvet, Minimalisme vs Punk, savant vs populaire : constructions et déconstructions postmodernes  », Volume !, 11 : 2 | 2015, 101-121.

Référence électronique

Christophe Levaux, « La Monte Young vs The Velvet, Minimalisme vs Punk, savant vs populaire : constructions et déconstructions postmodernes  », Volume ! [En ligne], 11 : 2 | 2015, mis en ligne le 15 juin 2017, consulté le 23 mars 2017. URL : http://volume.revues.org/4441 ; DOI : 10.4000/volume.4441

Haut de page

Auteur

Christophe Levaux

Christophe Levaux est né à Bruxelles en 1982. Il a obtenu une licence en musicologie à l’Université de Liège et un master en management général dans la même université. Il a travaillé pour le projet Patrimoine musical numérique de la Communauté française de Belgique, pour la radio classique Musiq’3 (RTBF) et a récemment entrepris une thèse de doctorat visant à étudier la construction savante du minimalisme et les interconnexions méthodologiques entre musicologie et science and technology studies.
mail

Haut de page

Droits d'auteur

L'auteur & les Éd. Mélanie Seteun

Haut de page