Navigation – Plan du site
Dossier

Des souvenirs au fonds d'archives : retour sur la trajectoire du groupe Zebda, de l’association Vitécri et la formalisation d’une action militante-citoyenne.

From Memories to Archives: Zebda, Vitécri and the Formalization of a Citizen Militancy
Armelle Gaulier
p. 141-155

Résumés

Cet article revient sur un travail de recherche, effectué dans le cadre de ma thèse en science politique, sur le groupe toulousain de musique Zebda et l’association Vitécri. Après avoir expliqué ma méthode pour constituer un fonds d’archives Zebda - Vitécri, je présente et analyse plusieurs documents qui témoignent de l’histoire du groupe et de l’association. Ainsi, je cherche à comprendre en quoi la création artistique est devenue, pour le groupe Zebda, un outil de militance et d’affirmation d’une subjectivation citoyenne.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Des souvenirs au fonds d’archives
Des cartons au classement
Une affiche, un 45-tours
Des signatures symboliques
La musique, un sport de combat ?
Le coq de Zebda
Conclusion

Aperçu du début du texte

Souvent défini dans les médias comme un « groupe de gauche »ou « d’artistes engagés » associant musique et revendications politiques, le groupe de rock français Zebda a attiré mon attention alors que j'envisageais de faire une thèse de science politique sur l'articulation entre musique et mobilisation politique.

En sommeil depuis 2003, le groupe s’est reformé en 2009, date à laquelle j’ai commencé ma thèse. Après plusieurs années d’absence, Zebda rassemble alors trois chanteurs français, nés en région Midi-Pyrénées de parents ayant migré d’Algérie au début des années 1960 et des musiciens français, nés dans la même région et ayant des origines italiennes, espagnoles et pieds-noirs. Concentrés sur la réalisation d’un nouvel album, il était très difficile d’entrer en contact directement avec les membres de Zebda. Une étude ethnographique au moyen de l’observation participante (Chauvin et Jounin, 2010) semblait donc compromise. Mais, faire une recherche sur ce groupe, c’était aussi pren...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Armelle Gaulier, « Des souvenirs au fonds d'archives : retour sur la trajectoire du groupe Zebda, de l’association Vitécri et la formalisation d’une action militante-citoyenne. », Volume !, 12 : 1 | 2015, 141-155.

Référence électronique

Armelle Gaulier, « Des souvenirs au fonds d'archives : retour sur la trajectoire du groupe Zebda, de l’association Vitécri et la formalisation d’une action militante-citoyenne. », Volume ! [En ligne], 12 : 1 | 2015, mis en ligne le 30 novembre 2017, consulté le 25 avril 2017. URL : http://volume.revues.org/4574 ; DOI : 10.4000/volume.4574

Haut de page

Auteur

Armelle Gaulier

Armelle Gaulier est docteure en science politique et chercheure associée au laboratoire Les Afriques dans le Monde (LAM) de l’université de Bordeaux. Après un Master en ethnomusicologie consacré aux fêtes carnavalesques du Cap, Afrique du sud, elle a soutenu une thèse de science politique, en 2014, portant sur les processus de citoyenneté auprès des populations issues de l’immigration maghrébine postcoloniale, en prenant comme cas d’étude le groupe toulousain de musique Zebda. Ses recherches portent sur les pratiques musicales et les expériences de citoyenneté, la question de l’exil et des diasporas.
Page personnelle : https://sciencespobordeaux.academia.edu/ArmelleGaulier.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

L'auteur & les Éd. Mélanie Seteun

Haut de page