Navigation – Plan du site
Que peut la musicologie ?

Une approche mosaïque d’Abbey Road

A Mosaic Approach to Abbey Road
Thomas MacFarlane
Traduction de Dario Rudy
p. 145-160
Cet article est une traduction de :
A Mosaic Approach to Abbey Road

Résumés

En septembre 1969, les Beatles publient leur dernier album, Abbey Road, qui vient parfaire leur approche unique et innovante de l’enregistrement multipiste. Après une présentation générale du disque visant à souligner la cohérence structurelle de son medley, cet article propose une approche mosaïque de « Because » qui permet de saisir l’œuvre enregistrée selon ses propres modalités. En s’inspirant des recherches de Marshall McLuhan sur les effets culturels des médias électroniques, l’auteur s’intéresse plus particulièrement à la façon dont « Because » crée un récit vivant au sein d’un espace acoustique. Les implications de ce récit sont examinées à la lumière du rapport étroit des Beatles à la technologie électrique et de la façon dont cette relation a modelé les environnements médiatiques du xxie siècle.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Chant du cygne et grandes formes
La composition sur bande magnétique
Les outils d’hier pour les problèmes d’aujourd’hui
Une approche mosaïque de l’œuvre enregistrée
Organisation de l’enregistrement multipiste (la figure)
Phénoménologie de l’enregistrement multipiste (le fond).
Interprétation de l’enregistrement multipiste
Poétique
Une tétrade pour les Beatles

Aperçu du début du texte

Chant du cygne et grandes formes

Les deux années précédant la parution d’Abbey Road n’avaient pas été faciles pour les Beatles. Les rancœurs personnelles qui avaient émaillé l’enregistrement de l’Album Blanc (1968) n’avaient cessé de s’intensifier pendant l’enregistrement de Get Back, au début 1969. Dans les mois qui suivirent, les Beatles se lancèrent dans une série de séances plus ou moins relâchées tout en réfléchissant prudemment à la prochaine étape. Finalement, Paul McCartney contacta le producteur George Martin pour évoquer la possibilité de travailler une dernière fois avec lui sur un nouvel album. Martin décrit lui-même l’enchaînement d’événements en ces termes :

Je pense que nous étions tous conscients qu’Abbey Road serait leur chant du cygne... Nous avions été très malheureux pendant Let It Be... J’ai donc été plutôt surpris que Paul m’appelle pour me demander de produire un autre disque pour eux. Il m’a dit : “Est-ce que tu vas le produire pour de bon ?” Je lui ai répondu ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Thomas MacFarlane, « Une approche mosaïque d’Abbey Road », Volume !, 12 : 2 | 2016, 145-160.

Référence électronique

Thomas MacFarlane, « Une approche mosaïque d’Abbey Road », Volume ! [En ligne], 12 : 2 | 2016, mis en ligne le 22 mars 2018, consulté le 26 juillet 2017. URL : http://volume.revues.org/4838 ; DOI : 10.4000/volume.4838

Haut de page

Auteur

Thomas MacFarlane

Thomas MacFarlane a été invité à donner des conférences à l’Université de Leeds, à l’Université de Glamorgan et à l’Université Paris-Sorbonne. Professeur de solfège et de composition musicale à New York University (Steinhardt School of Music), il a soutenu une thèse de doctorat sur le conditionnement du style compositionnel des Beatles par l’enregistrement. Il en a tiré un livre, The Abbey Road Medley : Extended Forms in Popular Music, paru chez The Scarecrow Press en 2007. Dans son livre suivant, The Beatles and McLuhan : Understanding The Electric Age, il s’appuie sur les idées de Marshall McLuhan pour approfondir sa compréhension des implications esthétiques et ontologiques de l’enregistrement multipiste.

Haut de page

Droits d'auteur

L'auteur & les Éd. Mélanie Seteun

Haut de page