Navigation – Plan du site
Les Beatles dans l’histoire

L’histoire, l’endroit et le moment : le déclenchement de la British Invasion

History, Place and Time: the British Invation Begins
Ian Inglis et Charlotte Wilkins
p. 87-107

Résumés

Après une année ponctuée de succès retentissants au Royaume-Uni, les Beatles connurent, en 1964, un succès encore plus considérable aux États-Unis. Non seulement les ventes de leurs disques et leur popularité atteignirent des niveaux sans précédent, mais encore, l’acceptation du groupe par le public américain marqua le début de ce que l’on appelle aujourd’hui la British Invasion, des vagues d’artistes britanniques leur emboîtant le pas pour se lancer à la conquête du marché américain. Si l’accès des Beatles à une renommée internationale a été largement documenté, peu d’auteurs se sont intéressés aux circonstances de l’engagement de trois semaines qu’ils ont honoré en France en janvier 1964. En effet, quand les Beatles arrivèrent à Paris pour se produire à l’Olympia, ils n’étaient guère connus en dehors du Royaume-Uni. Quand ils quittèrent la ville, trois semaines plus tard, ils avaient amorcé la conquête de l’Amérique (et du reste du monde) qui allait bouleverser le cours des musiques populaires pour les décennies à venir. Dans cet article, nous cherchons à comprendre en quoi cet épisode parisien peut être considéré comme une étape essentielle dans l’évolution des Beatles, mais aussi dans le basculement qui allait s’ensuivre en termes du jeu imprévu des influences musicales entre les États-Unis et le Royaume-Uni.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Le Royaume-Uni
La France
Les États-Unis
Conclusion

Aperçu du début du texte

L’arrivée des Beatles à l’aéroport John F. Kennedy de New York, le 7 février 1964, marqua le début officiel de la British Invasion, qui allait changer drastiquement le visage de la musique rock au milieu des années 1960.
(Cateforis, 2007 : 53)

Lorsque les Beatles réussirent à enchaîner une série de tubes dans les hit-parades américains, au début de l’année 1964, ils initièrent ce que l’on appelle communément la British Invasion.
(Fitzgerald, 2000 : 53)

British Invasion : terme utilisé par la presse grand public, puis par les historiens des musiques populaires, pour désigner l’impact des groupes britanniques sur la scène musicale américaine et leur domination dans les hit-parades américains du début de l’année 1960 jusqu’en 1964-65.
(Shuker, 1998 : 34)

C’était la British Invasion et les Beatles en étaient les leaders incontestés […]. Cela a commencé le 25 janvier, avec l’entrée d’« I Want to Hold Your Hand » dans le Top 40 du classement Billboard.
(Puterbaugh, 1988 : 80)

Les Beatles vont...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ian Inglis et Charlotte Wilkins, « L’histoire, l’endroit et le moment : le déclenchement de la British Invasion », Volume !, 12 : 2 | 2016, 87-107.

Référence électronique

Ian Inglis et Charlotte Wilkins, « L’histoire, l’endroit et le moment : le déclenchement de la British Invasion », Volume ! [En ligne], 12 : 2 | 2016, mis en ligne le 22 mars 2018, consulté le 22 mars 2017. URL : http://volume.revues.org/4842 ; DOI : 10.4000/volume.4842

Haut de page

Auteurs

Ian Inglis

Ian Inglis est chargé de cours à l’Université de Northumbrie, Newcastle upon Tyne (Royaume-Uni). Il a abondamment publié sur l’histoire, la description et la représentation des musiques populaires. Parmi ses dernières publications, on peut mentionner Popular Music and Television in Britain (Ashgate, 2010) et The Beatles in Hamburg (Reaktion, 2012). Son prochain ouvrage, The Beatles, paraîtra en 2016 chez Equinox.

Articles du même auteur

Charlotte Wilkins

Charlotte Wilkins est historienne de l’art. Après des études à l’École du Louvre, elle a obtenu un Master International d’Histoire de l’Art et Muséologie en partenariat avec l’Université de Heidelberg (Allemagne). Aujourd’hui chargée de mission à la direction des études de l’École du Louvre et chargée de cours en art moderne et contemporain, elle a notamment publié sur les costumes des Beatles et l’évolution de leurs identités visuelles successives (Intellect Limited, 2015).

Haut de page

Droits d'auteur

L'auteur & les Éd. Mélanie Seteun

Haut de page