Navigation – Plan du site
Tribune : enseigner les Beatles

Le Master The Beatles, Popular Music and Society

Ou comment rapprocher l’université et l’industrie du tourisme liée aux Beatles
The Beatles, Popular Music and Society MA: Linking Academia with the Beatles Tourism Industry
Michael Brocken
p. 193-203

Résumés

Au Royaume-Uni, les frais d’inscription ont tellement grimpé que les masters sont à présent inabordables pour de nombreuses personnes. Partant de ce constat, l’auteur de cet article s’est attaché à créer des ponts entre le master The Beatles, Popular Music & Society et l’attraction touristique Beatles Story. Les qualifications acquises par de nombreux guides professionnels (qu’ils possèdent le Blue Badge ou le Green Badge) ainsi que par des travailleurs de l’industrie des Beatles inscrits dans ce programme leur a ainsi permis d’améliorer leur sort. On a souvent dit des fans des Beatles qu’il leur était difficile d’obtenir un « retour sur investissement ». L’expérience relatée dans ces pages tend pourtant à démontrer que ce n’est pas une fatalité.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Les attentes et le programme du master Beatles
Le Master Beatles et Beatles Story

Aperçu du début du texte

En mars 2009, les médias du monde entier rapportèrent la création d’un nouveau master à la Liverpool Hope University. Conçu par l’auteur de ces lignes, ce master, intitulé « The Beatles, Popular Music & Society », attira l’attention du public et de la presse. Il faut dire qu’il s’agissait du premier cursus qui, tout en s’inscrivant dans le cadre interdisciplinaire des popular music studies, plaçait les Beatles et Liverpool au centre de ses préoccupations. Au cours des 20 années qui avaient précédé, tout un corpus de travaux s’était attaché à faire entrer l’étude des musiques populaires dans un cadre universitaire alors en construction. Toutefois, si des milliers de livres et d’articles avaient été consacrés aux Beatles durant cette période, peu d’entre eux étaient de nature universitaire, et parmi ceux qui l’étaient, un certain nombre employait encore des méthodes d’analyse littéraire et musicale désuètes. Le besoin d’un programme universitaire adapté se faisait d’autant plus ressen...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michael Brocken, « Le Master The Beatles, Popular Music and Society », Volume !, 12 : 2 | 2016, 193-203.

Référence électronique

Michael Brocken, « Le Master The Beatles, Popular Music and Society », Volume ! [En ligne], 12 : 2 | 2016, mis en ligne le 22 mars 2018, consulté le 26 juillet 2017. URL : http://volume.revues.org/4848

Haut de page

Auteur

Michael Brocken

Titulaire d’un doctorat en Popular Music Studies de l’IPM (Institute of Popular Music de l’Université de Liverpool), Michael Brocken est aujourd’hui Senior Lecturer en Popular Music Studies à Liverpool Hope University, où il a développé le premier programme de master jamais consacré aux Beatles et à leur impact sur la musique et la société. Il a également travaillé pour la BBC Merseyside (où il a animé sa propre émission de radio, « Brock ’n’ Roll », de 1999 à 2007) et créé l’un des plus anciens labels indépendants de Liverpool, Mayfield, dont il est aujourd’hui le seul propriétaire.

Haut de page

Droits d'auteur

L'auteur & les Éd. Mélanie Seteun

Haut de page