Navigation – Plan du site
Émergences

La première scène punk en Normandie (1976-1980)

The First Punk Scene in Normandy (1976-1980)
Christophe Pécout
p. 31-45

Résumés

Alors que l’explosion punk se propage dans la capitale, la Normandie, à l’instar d’autres provinces, s’engouffre dans l’aventure punk. Terre de rock depuis les sixties, toute proche de Londres et fort de disquaires indépendants, la région s’ouvre au punk. Dès 1976, plusieurs groupes se forment et tentent l’expérience punk. Provocatrice, révoltée, énergique, violente, cette première scène punk normande (1976-1980) détonne dans un paysage régional musical dominé par les concerts de folk et les bals. Malgré les difficultés récurrentes, pas de salle de concerts, manque de moyens financiers, peu de visibilité médiatique, violence des concerts, ces groupes tracent leur (court) chemin. Ils posent alors les bases d’un mouvement musical qui perdurera avec l’arrivée d’une seconde génération de groupes punks à l’entrée des années 1980.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

La découverte du punk
Être un groupe punk, ou le DIY en action
Jouer du punk
Conclusion

Aperçu du début du texte

Je chante dans Les Glaviots,
Un groupe punk de Normandie
On répète dans la grange
Tous les mardis et les jeudis
Les Wampas, « Manu Chao »

Étudier l’histoire de la scène punk en France par le prisme régional permet d’appréhender sa circulation locale, son appropriation par les jeunes provinciaux, et par conséquent de régionaliser « l’aventure punk » (Eudeline, 1977). Il est vrai que l’historiographie du punk en France (Eudeline, 2002 ; Pépin, 2007 ; Bourseiller, 2008 ; Gardinier, 2014) tend à relater cette première scène punk française à travers le parcours de ses groupes phares dont beaucoup sont parisiens : Asphalt Jungle, Stinky Toys, Métal Urbain, Guilty Razors. Le punk n’est-il alors qu’une affaire exclusivement parisienne ? Certainement pas. Car la province, et plus précisément celle qui nous intéresse ici, la Normandie, a elle aussi vécu son aventure punk. Si bien que l’on peut parler d’une première scène punk normande, dans le sens où ce courant musical s’est implanté localemen...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christophe Pécout, « La première scène punk en Normandie (1976-1980) », Volume !, 13 : 1 | 2016, 31-45.

Référence électronique

Christophe Pécout, « La première scène punk en Normandie (1976-1980) », Volume ! [En ligne], 13 : 1 | 2016, mis en ligne le 25 novembre 2019, consulté le 23 février 2017. URL : http://volume.revues.org/5021 ; DOI : 10.4000/volume.5021

Haut de page

Auteur

Christophe Pécout

Christophe Pécout est historien, ses travaux en histoire culturelle analysent les pratiques sportives et les organisations de jeunesse sous l’Occupation. Membre du projet PIND, ses travaux interrogent l’histoire de la scène punk normande.

Haut de page

Droits d'auteur

L'auteur & les Éd. Mélanie Seteun

Haut de page