Navigation – Plan du site
Pratiques phonographiques

Le vinyle, le reggae et les soirées sound system. Une écologie médiatique

Vinyl, Reggae and Sound System Parties. A Media Ecology
Jean-Christophe Sevin
p. 61-79

Résumés

Ce texte est consacré, dans le contexte français, à l’analyse du maxi 45-tours de reggae roots et des soirées sound system dans lesquelles il est diffusé. Dans cette optique nous suivons le parcours d’un acteur de ce courant musical, dont nous voyons que la passion du vinyle de reggae roots s’épanouit dans un agencement collectif qui lui donne sa raison d’être. Au sein de cet agencement nous nous focalisons ensuite sur l’écologie médiatique du vinyle de reggae roots, en abordant tout d’abord la question du son analogique dans un monde numérique. Ensuite, dans le cadre des soirées sound system nous montrons que le sound system fonctionne comme une instance d’interprétation plus que de simple diffusion du vinyle. Enfin, à travers l’examen des modalités de réception du reggae dans le contexte de la session sound system nous abordons la question de la puissance des basses fréquences qui donne lieu à un phénomène de transduction sonore englobant les composantes techniques et humaines de cette écologie locale. Prendre le parti de se concentrer sur un medium spécifique et envisager ses modalités concrètes de fonctionnement dans un contexte particulier nous amène ainsi à considérer un mode d’existence plutôt qu’un simple objet.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Une nouvelle façon d’écouter le reggae
« C’est devenu une passion qui a pris tout, qui est devenu un métier »
Le son analogique du vinyle : hybridité et actualité
Le sound system comme instance d’interprétation
Transductions
Conclusion

Aperçu du début du texte

Depuis la fin des années 2000 on observe une hausse générale et continue des ventes de disques vinyles. Le Syndicat national de l’édition phonographique, dans son bilan de l’année 2015, indique que dans un marché de la musique enregistrée où la vente de supports physiques – quoique toujours majoritaire – fait face à la montée en puissance du streaming, les ventes de disques vinyles ont augmenté de 11,6 % et qu’elles ont doublé sur les trois dernières années, passant de 329 000 à 750 000. À ces chiffres qui représentent 2,3 % du marché des supports physiques, il faudrait ajouter les ventes du marché de l’occasion qui ne sont pas comptabilisées mais paraissent dynamiques avec l’extension de la pratique du digging de vinyles. Ces chiffres de vente laissent ainsi penser que le support vinyle passe d’un statut de media résiduel (Acland, 2007), relégué au marché des collectionneurs et renvoyant vers un état social antérieur, en écart de la culture dominante (Williams, 2009), à celui de ma...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Christophe Sevin, « Le vinyle, le reggae et les soirées sound system. Une écologie médiatique », Volume !, 13 : 2 | 2017, 61-79.

Référence électronique

Jean-Christophe Sevin, « Le vinyle, le reggae et les soirées sound system. Une écologie médiatique », Volume ! [En ligne], 13 : 2 | 2017, mis en ligne le 21 avril 2020, consulté le 22 septembre 2017. URL : http://volume.revues.org/5271 ; DOI : 10.4000/volume.5271

Haut de page

Auteur

Jean-Christophe Sevin

Jean-Christophe Sevin est maître de conférences, équipe Culture et Communication du Centre Norbert Elias, université d’Avignon. Il poursuit ses recherches sur la dynamique des formes culturelles dans leurs matérialités et modes d’appropriation, et dans leurs rapports au territoire et au temps (enregistrements, scènes musicales, actions patrimoniales).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

L'auteur & les Éd. Mélanie Seteun

Haut de page